Salaire des députés en RDC: la polémique reste vive à deux semaines de la rentrée

En République démocratique du Congo (RDC), à deux semaines de la rentrée parlementaire, la polémique reste vive sur le montant du salaire des députés nationaux. À l'origine de cette polémique, l’opposant Martin Fayulu, assure qu’un député national gagne plus de 21 000 dollars par mois dans l’un des pays les plus pauvres de la planète.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa.

Les députés se contredisent. Le gouvernement n’a pas réagi. Le bureau de l'Assemblée nationale réfute également les affirmations de Martin Fayulu sans, pour le moment, dévoiler les revenus réels des élus.

Dans les médias locaux, Samuel Mbemba, directeur de cabinet du président de l'Assemblée nationale a refusé de dévoiler le salaire des députés, estimant que le salaire est « quelque chose de sacré. »

Pour soutenir son refus, il a évoqué l’éthique parlementaire, affirmant au passage que les chiffres avancés par Martin Fayulu sont faux.

Poursuivant son argumentaire, Samuel Mbemba a rappelé aux élus que faire des déclarations sans preuves était condamnable. Une précision « adressée aux députés nationaux qui s’évertuent à faire semblant de soutenir les propos mensongers et à ceux qui utilisent des formules alambiquées pour justifier le montant révélé par Martin Fayulu. »

À lire aussi: RDC: comment Martin Fayulu a-t-il calculé le salaire des députés?

L'ONG congolaise « La voix des Sans voix » a pour son part insisté auprès du gouvernement pour rendre publics les salaires et émoluments des gouvernants et mandataires publics.


Lire la suite sur RFI