Salah Adeslam positif au Covid, la reprise du procès du 13-Novembre menacée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Salah Adeslam positif au Covid, la reprise du procès du 13-Novembre menacée (La salle d'audience qui accueille le procès des attentats du 13-Novembre depuis le 8 septembre 2021. Par ALAIN JOCARD via Getty Images) (Photo: ALAIN JOCARD via Getty Images)
Salah Adeslam positif au Covid, la reprise du procès du 13-Novembre menacée (La salle d'audience qui accueille le procès des attentats du 13-Novembre depuis le 8 septembre 2021. Par ALAIN JOCARD via Getty Images) (Photo: ALAIN JOCARD via Getty Images)

JUSTICE - La reprise du procès du 13-Novembre pourrait être repoussée. Le principal accusé des attentats de novembre 2015, Salah Abdeslam, a été testé positif au Covid-19 lundi 27 décembre, selon des informations de Franceinfo, confirmées par Le Figaro ce 28 décembre.

L’état de santé du détenu, seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre 2015, n’inspire pour l’instant pas d’inquiétude et il sera testé à nouveau lundi 3 janvier, à la veille de la reprise du procès. Toutefois, si l’accusé est toujours positif à ce moment-là, la reprise risque d’être menacée.

En effet, en cas d’absence de Salah Abdeslam à l’audience, ses avocats pourraient demander un report. C’est ce qui s’est passé lors du procès des attentats de janvier 2015. Ce dernier avait été suspendu pendant plusieurs semaines lorsque le principal accusé, Ali Riza Polat avait été testé positif au Covid-19.

Le bâtiment où est isolé Abdeslam considéré comme un cluster

Selon Franceinfo, le bâtiment D3 de la prison de Fleury-Mérogis en Essonne où se trouve à l’isolement Salah Abdeslam, où il est surveillé 24 heures sur 24 par vidéo, est actuellement considéré comme un cluster. Même s’il est isolé et ne peut sortir que deux heures par jour, des surveillants peuvent entrer en contact avec lui, notamment pour lui apporter ses repas. Il peut également avoir été contaminé par des personnes lors des séances de parloirs.

Dans cet établissement pénitentiaire, le plus grand d’Europe, un total de 21 détenus étaient positifs au Covid-19 en date du 24 décembre, a indiqué de son côté la Chancellerie.

D’après BFMTV, les détenus et personnels vont être testés dans les jours qui viennent et des dispositions d’isolement vont être prises pour les personnes contaminées et les cas contacts. Le média indique par ailleurs ce mardi soir que le procès reprendra bien le 4 janvier comme prévu.

À voir également sur Le HuffPost: Au procès du 13-Novembre, le premier interrogatoire de Salah Abdeslam

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles