Que sait-on de cette vidéo montrant des soldats brûler des cadavres ?

© Observateurs

Depuis le 10 janvier 2023 circule sur les réseaux sociaux une vidéo montrant des militaires – dont un portant un uniforme sud-africain – jeter un corps dans un brasier. Selon l’ONG Amnesty International, la scène se serait déroulée en novembre 2022 dans le Cabo Delgado. Cette province du nord du Mozambique est confrontée depuis 2017 à des violences de groupes jihadistes, qui ont entraîné l’intervention conjointe de plusieurs pays d’Afrique australe, dont l’Afrique du Sud. L’ONG dénonce les "atrocités" menées dans le cadre de cette "guerre oubliée".

La vidéo, d’une rare violence, est partagée par de nombreux comptes, notamment d’Afrique australe, depuis le 10 janvier 2023.

Elle montre deux hommes en uniforme militaire jeter un cadavre dans un feu où se trouvent au moins un autre corps ainsi que des chaises et d’autres objets. Plusieurs soldats assistent à la scène. L’un d’eux verse du liquide sur le brasier. Deux hommes, dont un arborant un écusson sud-africain sur son uniforme, filment la scène.

Ces images, qui ont circulé sur Twitter, Facebook, WhatsApp ou encore Telegram, ont été accompagnées de différentes légendes.

Étant donné le caractère particulièrement choquant de cette vidéo, nous n’en publions qu’une capture d’écran.

Selon certaines publications, la vidéo aurait été prise en République démocratique du Congo, et la Monusco, la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation du pays, serait à l’origine des faits. "La Monusco tue et brûle les paisibles citoyens congolais au vu et au su de tout le monde. La communauté internationale n'en parle pas", peut-on par exemple lire sur cette publication Facebook du 12 janvier 2023.

Forces sud-africaines au Mozambique


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24