Que sait-on du tireur présumé de la fusillade d'Utrecht ?

La personnalité complexe du suspect de la fusillade qui a fait trois morts à Utrecht lundi se précise. Une lettre d'explication a été retrouvée dans son véhicule et ses proches décrivent un individu instable, au lourd passé criminel.

Le principal suspect dans la fusillade qui a fait trois morts lundi dans un tramway à Utrecht aux Pays-Bas était connu pour son "casier judiciaire long comme le bras" mais montrait peu de signes de radicalisation, selon divers témoignages.

Né en Turquie, Gokmen Tanis, 37 ans, relâché il y a deux semaines après une condamnation pour une affaire de viol, a aussi notamment été condamné pour détention illégale d'armes. La police, qui l'interrogeait encore mardi, affirme envisager "sérieusement" une motivation terroriste à cause d'une lettre trouvée dans la voiture qu'il a utilisée pour fuir.

"Le QI d'une crevette"

Le portrait qui ressort des médias néerlandais est assez sombre. Les habitants du quartier de Kanaleneiland où il habitait interrogés décrivent Gokmen Tanis comme une "petit criminel et dealer", un "raté avec un problème de drogue", "désorienté et perdu". Selon la chaîne de télévision publique NOS, certains des membres de sa famille ont des liens avec groupes islamistes radicaux, et il est en outre instable depuis son divorce il y a deux ans.

"Il est passé aux drogues dures et a commencé à fumer de l'héroïne", a ainsi affirmé un habitant au journal De Volkskrant sous couvert de l'anonymat. "On ne veut rien avoir à faire avec lui. Il a le QI d'une crevette".

Une femme impliquée dans l'affaire de viol impliquant Tanis est encore plus acerbe : "Il est complètement fou et...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :