On sait pourquoi Mercure a un si gros cœur de fer

·2 min de lecture

Mercure, c’est la planète la plus proche du Soleil. Elle n’a été approchée que par deux missions spatiales. Mariner 10 (Nasa), qui l’a survolée à trois reprises en 1974 et 1975, et Messenger (Nasa), qui s’est placée en orbite autour de Mercure en 2011. L’arrivée dans cette région du Système solaire de la mission Bepi Colombo (Agence spatiale européenne, ESA ; et Agence spatiale japonaise, Jaxa) est, quant à elle, prévue pour 2025.

Mercure : son noyau ressemblerait à celui de la Terre

Des missions peu nombreuses mais qui ont appris aux astronomes, entre autres, que la masse du noyau de fer de Mercure était disproportionnée par rapport à celle de son manteau. Le noyau de la planète la plus petite de notre Système solaire, en effet, représente trois quarts de sa masse. Et son rayon est mesuré à plus de 2.000 kilomètres. Alors que son manteau ne dépasse pas les 400 kilomètres. Des caractéristiques qui font de Mercure, la planète la plus dense de notre Système solaire.

Une vue en coupe de l’intérieur de Mercure. © Goddard Space Flight Center, Nasa
Une vue en coupe de l’intérieur de Mercure. © Goddard Space Flight Center, Nasa

Les astronomes ont d’abord été tentés d’expliquer cette étrangeté par une collision aux conséquences dramatiques. Une planète plus grosse en aurait été victime, perdant une grande partie de son enveloppe dans le cataclysme. Et façonnant ainsi la Mercure que nous connaissons. Mais des chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) et de l’université de Tohoku (Japon) proposent aujourd’hui une autre explication. La densité, la masse et la teneur en fer du noyau d’une planète rocheuse seraient influencées par sa distance au Soleil et à son champ magnétique.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Appliquer le modèle à l’étude des exoplanètes

« La distribution des matières...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles