On en sait plus sur les origines des « orteils Covid »

·1 min de lecture

Depuis que le variant Delta est devenu majoritaire en France, c'est un symptôme qui s'est fait discret : « l'orteil Covid ». Pourtant, ces lésions comparables aux engelures se sont multipliées en 2020 alors que la pandémie de Covid-19 galopait. Le lien entre le coronavirus et ses lésions n'est toujours pas strictement établi.

Dans cette nouvelle étude sur le sujet, menée à l'Hôpital Saint-Louis de Paris et dans des laboratoires de l'Inserm, la plupart des patients analysés n'étaient pas contaminés par le SARS-CoV-2 au moment du dépistage. Mais l'infection laisse des traces.

L'origine des « orteils Covid »

Dans The British Journal of Dermatology, les scientifiques décrivent plusieurs mécanismes qui semblent être à l'origine des « orteils Covid ». Ils ont d'abord observé plusieurs facteurs communs entre les symptômes suivant la Covid-19 et les engelures classiques, causées par le froid. Les deux conditions présentent les mêmes dommages tissulaires avec des infiltrations de cellules immunitaires (des lymphocytes cytotoxiques et NK).

Ces cellules sont activées par les IFN de type 1, qui aident l'immunité à contrecarrer l'infection. Les taux d'Ig A, premiers anticorps à être synthétisés contre le coronavirus, sont aussi élevés et pourraient participer à l'inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite) au niveau des orteils. Combinés, ces éléments favorisent l'apparition de ces lésions cutanées après une infection à la Covid-19.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles