On sait enfin quand les premières étoiles ont terminé l'Aube cosmique

On doit pouvoir grossièrement dire que l’ère de la précision en cosmologie était en gestion au cours des années 1990 et qu’à la fin de cette dernière on a vu l’émergence du modèle cosmologique dit de concordance qui constitue aujourd’hui le modèle standard en cosmologie. Bien des mesures indépendantes avec des phénomènes astrophysiques et cosmologiques différents, concernant notamment les supernovae, les grandes structures galactiques et le rayonnement fossile pointaient toutes vers un seul et même modèle cosmologique relativiste avec des valeurs similaires pour son contenu en matière et énergie noire.

En conséquence de quoi, disons vers le tout début des années 2010 avec notamment la publication terminale des analyses des résultats de la mission WMAP, la théorie du Big Bang est devenue aussi solide que l’héliocentrisme, ce qui était déjà largement le cas une décennie avant. Mais bien sûr, il faut se souvenir que les cosmologistes entendent par théorie du Big Bang non pas la théorie qui ferait naître la totalité du cosmos d’une singularité il y a 13,8 milliards d’années mais la théorie qui dit qu’il y a disons entre 10 et 20 milliards d’années, le cosmos observable – et lui seul car nous n’avons accès qu’à une portion limitée de l’espace et du temps – était beaucoup plus petit, chaud, dense et contenait un mélange de protons, neutrons, électrons et neutrinos dans lequel les atomes et les étoiles n’existaient pas encore.

La question de ce qui se passait avant et au-delà de l’Univers observable reste largement ouverte, tout comme celle de l’existence de la matière noire et de l’énergie noire.


Depuis environ 13,8 milliards d’années, l’Univers n’a cessé d’évoluer. Contrairement à ce que nous disent nos yeux lorsque l’on contemple le ciel, ce qui le compose est loin d’être statique. Les physiciens disposent des observations à différents âges de l’Univers et réalisent des simulations dans lesquelles ils rejouent sa formation et son évolution. Il semblerait que la matière...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles