On sait désormais pourquoi les chats mâchent les herbes aux chats

Masao Miyazaki & Reiko Uenoyama

Une équipe de recherche japonaise a compris pourquoi les chats mâchent et lèchent la cataire et la vigne d'argent. Loin d'être un jeu, ce comportement a une véritable utilité.

Les herbes aux chats - notamment la cataire (Nepeta cataria) et la vigne d'argent (Actinidia polygama) - sont connues pour conduire les félins à adopter un comportement euphorique. L'équipe du Pr Masao Miyazaki, de l'Université d'Iwate (Japon), s'intéresse depuis plusieurs années à leurs effets. Elle explique désormais, dans une nouvelle étude publiée le 14 juin 2022 dans la revue , pourquoi les chats domestiques mâchent souvent ces herbes.

Des molécules répulsives cachées dans les feuilles des herbes aux chats

Face aux insectes, les plantes développent des mécanismes de défense. Un effet répulsif que les mammifères - dont les humains - ont su exploiter en s'appliquant par exemple des feuilles sur le corps. par Masao Miyazaki, Reiko Uenoyama et leurs collègues, avait établi que les herbes aux chats peuvent avoir une action répulsive sur les moustiques grâce à des molécules particulières produites par les feuilles, et appelées iridoïdes. La cataire produit un iridoïde nommé népétalactone alors que la vigne argentée produit un mélange plus complexe de népétalactol, dihydronepetalactone, d'isodihydronepetalactone, d'iridomyrmécine et d'isoiridomyrmécine.

"Les chats domestiques (Felis silvestris catus) montrent une réponse inhabituelle mais caractéristique à la cataire (Nepeta cataria) et aux feuilles de vigne argentée (Actinidia polygama) qui consiste à lécher et à mâcher les plantes, à se frotter le visage et la tête contre les plantes et à rouler sur les plantes", rappellent les biologistes nippons dans leur nouvelle étude. C'est en se frottant sur les plantes qu'ils transfèrent des iridoïdes sur leur fourrure afin de se protéger des piqûres. Mais pourquoi les mâchent-ils ?

Une libération de molécules augmentée

L'hypothèse d'une véritable consommation des plantes a rapidement été balayée. "Bien que le léchage et la mastication des plantes favorisent leur ingestion et leur digestion chez la plupart des animaux, nos études préliminaires ont montré que les chats n'aval[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles