Que sait-on du Covid long, cette forme de la maladie qui peut durer plusieurs semaines ?

·1 min de lecture

Désormais reconnue par la Haute autorité de santé, la forme longue du coronavirus reste encore floue pour les médecins. Les recherches pour comprendre l'origine de ces Covid longs sont encore peu avancées, mais quatre hypothèses sont privilégiées par les chercheurs.

Des symptômes du Covid-19, même après plusieurs semaines. Quelques mois après le début de la pandémie, des patients ont commencé à se plaindre de toujours ressentir les effets du coronavirus, même plusieurs semaines après leur infection. Regardés de haut pendant un temps, la Haute autorité de Santé a fini par reconnaître l'existence de ces patients Covid long à la mi-février. D'après la littérature scientifique, entre 3% et 30% des patients seraient des Covid longs.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 21 mars

Quatre hypothèses privilégiées pour expliquer le Covid long

Mais la définition même de cette maladie est encore difficile à établir. D'autant que les symptômes fluctuent dans le temps : troubles du sommeil, essoufflement, fatigue, maux de tête, dépressions, troubles cardiaques. Médecins et chercheurs tentent donc d'en savoir plus sur cette forme du Covid pour mieux prendre en charge les patients, mais la recherche n'en est qu'à ses débuts. Toutefois, pour l'heure, quatre hypothèses sont privilégiées.

"La première, c'est la persistance d'une réaction inflammatoire au niveau de certains organes. La deuxième, c'est la persistance du virus. On parle beaucoup pour l'instant, mais il n'y a pas d'arguments suffisants pour imaginer que le virus persiste", indique au micro d'Europe 1 Olivier Robineau, spécialiste des maladies infectieuses au Centre hospitalier de Tourcoing. "Il y a aussi la dimension psychologique, qui est étudiée. Enfi...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :