On sait ce qui se cache derrière les neutrinos à hautes énergies

Une équipe menée par Sara Buson, professeure d’astrophysique à la Julius-Maximilians-Universität (JMU) de Würzburg, en Allemagne, vient peut-être de valider définitivement une thèse qui prenait de plus en plus de poids ces dernières années et qui porte sur l’origine des rayons cosmiques à hautes énergies.

On détecte depuis des décennies des particules chargées dans les rayons cosmiques qui possèdent des énergies extraordinaires, bien plus élevées que ce que la noosphère pourrait atteindre même avec un accélérateur de 100 kilomètres de circonférence, voire de celle de la Terre. Mais comme pour toutes les particules chargées, elles ont été déviées chaotiquement dans les champs magnétiques turbulents de la Voie lactée de sorte qu’il n’était pas vraiment possible de leur attribuer une direction d’origine sur la voûte céleste et d’y chercher une source bien localisée en utilisant des observations dans le domaine des ondes électromagnétiques.

Heureusement, les neutrinos n’ont pas ce problème car ils ne sont pas chargés et en plus ils interagissent peu avec un milieu matériel diffus comme l’est le milieu interstellaire. On pouvait donc tenter de les relier aux noyaux actifs de galaxies.


Olivier Drapier, chercheur au laboratoire Leprince-Ringuet de l’École polytechnique, CNRS, nous parle des neutrinos, ces particules de matière que l'on peut utiliser pour étudier les étoiles et l'Univers. © École polytechnique

Des énergies disponibles avec des trous noirs supermassifs en rotation

Pourquoi ces objets et pas d’autres ? Parce que l’on a guère de doute maintenant que derrière ces noyaux qui se présentent parfois comme des quasars, notamment ceux que l’on appelle des blazars (les blazars sont simplement des quasars, donc des trous noirs supermassifs, possédant un jet de particules dirigé presque dans la direction des observateurs), se trouvent des trous noirs supermassifs en rotation entourés d’un disque de plasma chaud avec des champs magnétiques, qui doivent se comporter comme...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles