"Il y a des causes auxquelles tu ne peux pas forcément adhérer, mais là..." : à Valence, des lycéens se joignent à la mobilisation mondiale pour le climat

franceinfo
Dans un lycée de Valence, des dizaines de jeunes se mobilisent chaque jour pour l'environnement. Ils participent vendredi au mouvement de grève internationale.

"On demande de la part des politiciens une réaction, parce que c'est une urgence climatique qu'on est en train de vivre", estime une élève du lycée Camille-Vernet, à Valence (Drôme). Elle échange avec ses camarades pendant la récréation, comme tous les mercredis matin, devant l'établissement. Une cinquantaine de jeunes, foulards verts noués aux bras, sont réunis avec une banderole "Pour le climat, on fait quoi ?". Ces jeunes participent à la mobilisation mondiale, organisée vendredi 15 mars pour le climat. L'adolescente suédoise Greta Thunberg a lancé cet appel à une grève internationale des lycéens. En France, des dizaines de rassemblements sont prévus.

"C'est maintenant"

Des foulards verts noués au bras, ces jeunes échangent entre eux : "L'écologie c'est universel. Parfois, il y a des causes auxquelles tu ne peux pas forcément adhérer, parce tu sais que tu ne seras pas touché directement. Mais là, nous, on est vraiment touchés, parce qu'on sait que dans 50 ans, on est mal ! On sait que c'est maintenant !"

Les solutions aussi, c’est maintenant. Devant le lycée, Antoine distribue des flyers : "Ce sont des petites astuces faciles à réaliser, par exemple ne plus utiliser de sacs plastiques ou des choses comme ça. On peut utiliser plutôt des tote bags ou des sacs réutilisables. On peut aussi moins fréquenter les fast-foods et réduire sa consommation de viande. Ce sont des petits (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi