Les saisonniers des stations de ski en piste contre la précarité

20 Minutes avec AFP

MOUVEMENT SOCIAL - Des Alpes aux Pyrénées, une cinquantaine d'actions ont été recensées par la CGT, à l'origine de cette mobilisation avec FO

Tractage, chants au pied des télésièges, fermeture partielle des domaines : les saisonniers des remontées mécaniques ont choisi ce jour symbolique de grand chassé-croisé sur les routes des stations pour exprimer leurs inquiétudes face à la réforme de l'assurance-chômage.

Partout en France, des Alpes aux Pyrénées, une cinquantaine d’actions ont été recensées par la CGT, à l’origine de cette mobilisation avec FO.

Nouveau mode de calcul de l’indemnité

Opération tractage à Moûtiers en Savoie ou aux Deux-Alpes (Isère) avec à chaque fois quelque 200 saisonniers mobilisés. A Serre-Chevalier, ils ont chanté en bas des pistes. Dans les Hautes-Pyrénées, un rassemblement était prévu devant la préfecture où les participants vont déposer leur outil de travail, à savoir skis et chaussures.

Ce qui les inquiète ? Les répercussions du nouveau mode de calcul de l’indemnité qui entre en vigueur au 1er avril. « On va être encore plus précarisés avec ces réformes. Faudra six mois au lieu de quatre pour prétendre à une allocation-chômage », estime Christophe Dupuis, qui travail(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Vosges : Mais où est passée la neige ? Les stations de ski vosgiennes obligées de fermer leurs pistes
Auron : Comment la station des Alpes-du-Sud opère une montée en gamme pour « concurrencer Megève et Méribel »
Vosges : Une association s’indigne du transport de neige par camion d’une station de ski
Trail : « Il faut être un peu fêlé pour se lancer »… Pourquoi les courses sur la neige sont-elles « magiques » ?
Pyrénées : « Plus de neige », une station de ski obligée de fermer