La saison touristique en France "sauvée" malgré la pandémie

·2 min de lecture

Le secrétaire d'État français au Tourisme a estimé mercredi que la saison touristique estivale française avait été "sauvée" en dépit d'une reprise de l'épidémie de Covid-19.

Le secrétaire d'État français au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a estimé mercredi que la saison touristique estivale française avait été "sauvée" en dépit d'une reprise de l'épidémie de Covid-19. "Je crois qu'on a sauvé l'été dans un contexte qui n'était pas évident", celui d'une recrudescence de l'épidémie de Covid en raison du variant Delta, "très contagieux", a assuré mercredi le secrétaire d'État sur le plateau de la chaîne d'information LCI.

"On a réussi à poursuivre la saison estivale grâce aux mesures de freinage qui ont été prises très tôt, grâce aussi au pass sanitaire", s'est félicité Jean-Baptiste Lemoyne. Parmi les Français partis en vacances, 85% sont restés sur le territoire contre 75% en 2019, a-t-il rappelé.

"Très belles performances" des campings et gîtes

Le secrétaire d'État au Tourisme a insisté sur les "très belles performances" des campings et gîtes. "Les Gîtes de France sont à +10% par rapport à 2019, qui elle-même était une année record au mois de juillet". Le littoral et la montagne restent des "valeurs sûres". "On a été sur du +24% dans les Pyrénées, par exemple. C'est vous dire que la montagne a repris des couleurs après un hiver qui a été très compliqué puisque les remontées mécaniques étaient fermées", a fait remarquer Jean-Baptiste Lemoyne.

Le secrétaire d'Etat mise sur une arrière-saison qu'il espère positive "avec une relance petit à petit de l'événementiel, très important pour Paris par exemple", mais aussi la reprise des voyages pour les groupes de seniors, empêchés l'automne dernier.

Lire aussi : Tourisme : la croisière reprend la mer


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles