Les saisies d’œufs de contrebande en hausse aux États-Unis

GUILLERMO ARIAS/AFP

La chaîne CBS 8 San Diego (voir ci-dessous) a dépêché une reporter à la frontière entre la Californie et le Mexique. Dans le flot de voitures qu’on aperçoit derrière Regina Yurrita, se trouvent peut-être quelques contrebandiers amateurs d’omelettes.

Selon l’indice des prix à la consommation aux États-Unis, une douzaine d’œufs coûtait 1,93 dollar en janvier 2022, et 4,25 dollars en décembre de la même année. Cette flambée des prix “incite de nombreuses personnes à traverser la frontière pour rapporter cette fragile marchandise”, note aussi le correspondant aux États-Unis de la BBC.

Une boîte d’une douzaine d’œufs peut coûter jusqu’à 8 dollars dans certaines supérettes de San Ysidro, un quartier du sud de San Diego, contre moins de 3 dollars à Tijuana, de l’autre côté de la frontière.

Selon le service des statistiques du département de l’Agriculture américain, les saisies d’œufs et de volailles ont augmenté de 108 % entre le 1er octobre et le 31 décembre 2022.

Le 18 janvier, la directrice des opérations à San Diego du Service des douanes et de la protection des frontières évoquait sur Twitter une “augmentation du nombre d’œufs interceptés”. Il est interdit de faire entrer sur le territoire américain des “œufs non cuits” en provenance du Mexique, rappelle Jennifer De La O, évoquant les risques de propagation de grippe aviaire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le transport de marchandises illégales peut entraîner des amendes allant jusqu’à 10 000 dollars (environ 9 200 euros) pour les cargaisons relevant de la contrebande organisée.

Les particuliers qui ne transportent qu’une petite quantité d’œufs s’exposent à des amendes d’environ 300 dollars, nuancent les autorités, conseillant de déclarer les œufs en cas de contrôle. Si cela peut permettre d’éviter une amende, cela n’empêchera pas la saisie et la destruction des produits.

Le même phénomène a été observé du côté d’El Paso, au Texas, ville frontalière de Ciudad Juárez, au Mexique, ainsi qu’au nord des États-Unis, à la frontière canadienne, selon la BBC.

Cette hausse du prix des œufs aux États-Unis s’explique notamment, selon CNN, par la hausse des prix des matières premières pour l’alimentation des poules pondeuses, mais surtout par une épidémie de grippe aviaire, la pire de l’histoire du pays.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :