Sainte-Soline : «Ils sont organisés quasi militairement»