Sainte-Soline : face aux heurts, pour Gérald Darmanin, « député, ce n’est pas une immunité vivante »

© Jacques Witt/SIPA

Ce samedi 29 octobre, un rassemblement a réuni plusieurs milliers d'opposants à la construction d’une méga-bassine  d’environ 700.000 m³ pour l'irrigation agricole à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres. Cette manifestation s’est transformée en violents affrontements entre les forces de l’ordre et les militants. Le ministère de l’Intérieur a annoncé que près de 66 policiers ont été blessés, tandis que les manifestants en ont déploré une cinquantaine. Lisa Belluco, députée écologiste élue dans la 1ʳᵉ circonscription de la Vienne, dit avoir été elle-même frappée au cours de ces affrontements particulièrement tendus.

Interrogé à ce sujet ce mercredi à l’Assemblée nationale par un député de la Nupes, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin , a eu un échange virulent avec Ugo Bernalicis. « Un député, ce n’est pas une immunité vivante. Il doit respecter toutes les règles de la République. Quand on veut être respecté, il faut être respectable », a-t-il asséné dans des propos relayés par BFMTV . « Les députés et les sénateurs ne sont pas au-dessus des lois de la République et les députés de la Nupes  ne sont pas non plus au-dessus des lois de tous les autres députés non plus ».

Lire aussi - Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur devenu incontournable au cours de l'été

Le locataire de Place Beauvau a poursuivi en pointant du doigt un comportement qu’il a qualifié « inacceptable » de la part de certains députés : « Malheureusement, je constate, indépendamment de ce week-end et...


Lire la suite sur LeJDD