Sainte-Soline : Élisabeth Borne dénonce «des scènes inacceptables et profondément choquantes»

© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

La Première ministre Élisabeth Borne a dénoncé mercredi devant le Sénat "des scènes inacceptables et profondément choquantes" samedi lors de la manifestation près d'un chantier d'une retenue agricole contestée à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres . Une manifestation interdite, mais ayant rassemblé plusieurs milliers de personnes, près de ce chantier de méga-bassines a donné lieu à de violents heurts entre des militants radicaux et les forces de l'ordre. 61 gendarmes ont été blessés dont 22 sérieusement, selon le ministère de l'Intérieur.

 

>> LIRE AUSSISainte-Soline : les militants fêtent une victoire éphémère face aux autorités

 

"Si la majorité des manifestants étaient pacifiques, plusieurs centaines d'individus violents ont pris à partie les gendarmes qui protégeaient le site. (...) Ce sont des scènes inacceptables et profondément choquantes. (...) La justice est saisie et je peux vous l'assurer, il n'y aura aucune impunité pour ces auteurs de violences", a déclaré la Première ministre lors des questions au gouvernement.

"Aucune impunité pour ces auteurs de violences"

"La justice est saisie et je peux vous l'assurer, il n'y aura aucune impunité pour ces auteurs de violences", a également déclaré Mme Borne, qui était interrogée par le président du groupe Les Indépendants-République et Territoires, Claude Malhuret. Devant le Sénat, la cheffe du gouvernement a voulu "avant toute chose rendre hommage à nos forces de l'ordre. Chaque jour, policiers et gendarmes nous p...


Lire la suite sur Europe1