Saint-Vincent : des habitants évacués après l'éruption de la Soufrière

Une gigantesque colonne de cendre et de fumée grisâtre se découpe dans l'azur caribéen, vendredi 9 avril. Le volcan de la Soufrière, situé au nord de l'île principale de Saint-Vincent-et les-Grenadines, est entré en éruption ce matin alors qu'il était placé en alerte rouge depuis jeudi soir. "J'ordonne l'évacuation de tous les sites situés dans les zones désignées comme zone rouge au nord-est, et au nord-ouest de Saint-Vincent", a déclaré Ralph Gonsalves, le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. 16 000 habitants ont été sommés de quitter leurs maisons, par voiture ou bateau. Ils laissent derrière eux un horizon au soleil occulté par un nuage noir, qui déverse par endroit une pluie de cendres. Possible accroissement de l'éruption Pour aider à secourir les habitants, les garde-côtes et des navires volontaires sont sur le front, tout comme un paquebot, qui a été dérouté vers l'ile. L'éruption pourrait empirer dans les prochaines heures. "On peut attendre encore un accroissement de l'éruption, on n'en sait rien, indique Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue et professeur à l'université Paris-Saclay. Et après, cette colonne de cendres peut s'effondrer sur elle-même. En s'effondrant, elle crée des nuées ardentes qui rayonnent autour du volcan, qui empruntent les vallées, et qui déferlent à 300 kilomètres à l'heure, à 300 degrés, et qui menacent les villages alentours." Le volcan de la Soufrière n'était pas entré en éruption depuis 40 ans.