Saint-Valentin : le succès des roses d'exception de la famille Meilland

Les roses de la famille Meilland paradent dans les champs du Var à la belle saison. Altières et singulières, ces fleurs sont réputées et admirées dans le monde entier. Sous les serres de la famille Meilland, on ne cultive pas les roses : on les crée. Matthias Meilland est l'héritier de la sixième génération d'une dynastie où l'on cherche constamment à imaginer la rose inédite. Créer de nouvelles roses Tout commence avec du pollen, dans une petite boîte. Sa grand-mère, Marie-Louise Meilland, lui a appris à opérer des fécondations sur les roses, en collant le pollen d'une variété particulière sur le stigmate d'une autre, pour créer de nouvelles fleurs. "On hybride directement au doigt, en mettant beaucoup de pollen", explique Matthias Meilland. Son arrière-grand-père, jardinier à Lyon (Rhône), pratiquait déjà ce geste ancestral en 1850. L'amour de la rose s'est transmis de génération en génération. La famille Meilland s'est installée sur la Côte d'Azur. Dans les années 50, Marie-Louise Meilland dirigeait l'entreprise et continuait de créer des milliers de variétés de roses.