Saint-Valentin : les livreurs à vélo appellent au boycott de Deliveroo

1 / 2

Saint-Valentin : les livreurs à vélo appellent au boycott de Deliveroo

Pas de dîner livré pour la Saint-Valentin. Le collectif de livreurs autonomes parisiens (Clap 75) appelle au boycott de la plate-forme de livraison Deliveroo à partir de vendredi 14 février. Un jour symbolique pendant lequel la demande explose. Et pour l’instant, il n’y a pas de date de fin.

Une durée indéterminée

Le boycott continuera « jusqu'à ce que nous obtenions des réponses concrètes à nos revendications », selon une conférence de presse du collectif qui a eu lieu mercredi 12 février.

Une baisse des prix de près de 50 %

L’opération vise à réclamer des « réponses concrètes sur la tarification, les distances des courses et la mise en place d'instances de dialogue », a précisé Jérôme Pimot, porte-parole du Clap 75, collectif créé fin 2017 contre la précarisation croissante du travail des livreurs.

Sur la page Facebook du collectif, deux captures d'écrans mises en parallèle démontrent la diminution des tarifs à la course des livreurs entre juillet 2019 et janvier 2020 : pour 5,2 km, ils ne sont plus payés 5,77 euros mais 2,86. « Les gars n'en peuvent plus et la tempête gronde à nouveau », conclut le post publié le 26 janvier dernier. 

« Deliverouste » : condamnation pour travail dissimulé

Les livreurs à vélo reprochent aussi à la plate-forme de livraison de repas de ne pas écouter leurs revendications, bien qu’elle ait été condamnée jeudi dernier par le tribunal des prud’hommes pour « travail...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi