Saint-Priest : un suspect en garde à vue après la découverte de restes humains dans une canalisation

Un premier suspect a été placé en garde à vue à Lyon par la police, après la découverte de restes humains dans les canalisations bouchées d’un immeuble d’habitation à Saint-Priest (Photo d’illustration).
OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP Un premier suspect a été placé en garde à vue à Lyon par la police, après la découverte de restes humains dans les canalisations bouchées d’un immeuble d’habitation à Saint-Priest (Photo d’illustration).

FAITS DIVERS - Atroce découverte dans les canalisations. Un suspect a été placé en garde à vue ce mercredi 18 janvier, suite à l’ouverture mardi soir d’une enquête pour homicide volontaire après la découverte de restes humains dans une canalisation bouchée d’un immeuble de Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon.

En fugue et déclaré disparu depuis plusieurs jours, un suspect âgé de 17 ans a été placé en garde à vue ce mercredi par la police judiciaire de Lyon, comme le confirment plusieurs médias. Le suspect, qui appartiendrait à « l’entourage amical de la victime », selon Le Parisien, doit encore faire confirmer son identité formelle par l’ADN ou des empreintes génétiques. Une expertise psychiatrique doit également être réalisée.

À ce stade de l’enquête, la piste d’un meurtre « gratuit » et sans lien avec la criminalité organisée, est privilégiée par les enquêteurs de la PJ, à qui les investigations avaient immédiatement été confiées après cette découverte macabre, comprenant plusieurs « débris humains », selon les mots du parquet.

Toilettes bouchées

C’est mardi soir, lors de l’intervention d’une entreprise venue déboucher les canalisations d’un immeuble d’habitation que la découverte avait eu lieu. Un locataire de cet immeuble ne pouvant plus se servir de ses toilettes, poussant le propriétaire des lieux à faire intervenir une entreprise pour résoudre le problème rapidement.

« Des débris humains » ont alors été retrouvés. En sciant la canalisation bouchée, l’agent de maintenance de l’entreprise découvre des vêtements dans les conduits, puis « des mains, un pied ou des bouts de chair ». Le site Lyon Mag, qui a révélé les faits, ajoute qu’« une scie électrique aurait aussi été retrouvée », dans une poubelle devant le bâtiment.

Vers 23h40, « l’alerte a été donnée par l’entreprise en charge de déboucher ces canalisations à la demande du propriétaire de l’immeuble », a ainsi expliqué le parquet de Lyon, qui « a immédiatement ouvert une enquête du chef d’homicide volontaire ».

Et si l’identité de la victime doit être confirmée dans les prochains jours, Lyon Mag et Le Parisien relatent déjà un témoignage d’un habitant de l’immeuble ayant entendu des cris venant d’un appartement dimanche 15 janvier, sans que l’on sache à ce stade si cet événement est lié à la découverte des restes humains.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi