Saint-Pierre-et-Miquelon : le concombre de mer, le caviar de l'archipel

Animal marin un peu disgracieux, le concombre de mer est un aphrodisiaque pour les Chinois. Dans les cuisines de Shanghaï, il se vend au prix du caviar. Il est tellement recherché qu'il est en train de disparaître. Mais à Saint-Pierre-et-Miquelon, il fait la fortune des pêcheurs. Un chalutier part en mer. Il faut 10 heures de route pour atteindre la zone de pêche avec, au bout, une mine d'or. Des concombres de mer en nombre Au fond de l'eau, du concombre se trouve en pagaille. Il n'y a qu'à racler le sable pour le cueillir. Seules les plus petits sont épargnés. "Aussitôt qu'on a fini de trier, on les rejette à l'eau pour pas qu'ils souffrent, pour que ça grossisse, pour préserver la ressource bien sûr", explique Jean-Guy Disnard, capitaine du Tommy Evan. Ici, il y a 15 ans, personne n'aurait parié sur le concombre. L'épuisement des stocks en Asie a obligé les chinois à chercher d'autres gisements. Une aubaine pour les pêcheurs de Saint-Pierre-et-Miquelon.