Saint-Pétersbourg touché en plein cœur

Libération.fr
Les services d'urgence évacuent une victime à Saint-Petersbourg, le 3 avril 2017.

Une explosion dans le métro de la deuxième plus grande ville de Russie a fait, lundi, une dizaine de morts et des dizaines de blessés, dont plusieurs enfants. Une enquête a été ouverte pour «acte terroriste», même si aucune piste n’est écartée. Selon l’agence Interfax, une bombe artisanale, retrouvée dans une autre station, a pu être désamorcée à temps.

Les premières images diffusées sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévision russes montrent une rame de métro soufflée et de nombreux voyageurs tentant de sortir les victimes des décombres. Des visages hagards, d’autres personnes filmant la scène avec leur téléphone, dans un nuage de fumée. Une explosion s’est produite à 14 h 40 (heure locale) ce lundi, dans le métro de Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays. Le bilan fait, pour l’instant, état de onze morts, et de 45 blessés, parmi lesquels des enfants, selon le ministère de la Santé.

La rame se trouvait entre deux stations, Place-Sennaya et Institut-Technologique, sur une ligne très fréquentée. «Le conducteur a pris la bonne décision de continuer sa route jusqu’à la station, ce qui a permis de procéder rapidement à l’évacuation et à l’aide aux victimes», a déclaré dans un communiqué le Comité d’enquête russe. L’agence Interfax, qui cite une source anonyme, indique que l’explosion a été provoquée par une bombe remplie de petits éléments transformés en shrapnel par l’explosion. «J’ai vu les gens sortir, ils étaient comme sourds, beaucoup se tenaient la tête, raconte une passante, devant la station, à l’AFP. Les secours les ont très vite pris en charge.»

Mallette laissée dans la rame

Le gouverneur de Saint-Pétersbourg a annoncé trois jours de deuil national à partir de mardi. Les autorités russes n’écartent pas la piste terroriste. En fin de journée, le parquet a ouvert une enquête pour «acte terroriste». «Nous étudions toujours toutes les éventualités : accidentelle, criminelle et avant tout une action à caractère terroriste», a déclaré Vladimir Poutine, (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le gendre et collaborateur de Trump en Irak pour parler de l’EI
Le FMI débloque un milliard de dollars pour l’Ukraine
Etats-Unis : la nomination de Neil Gorsuch à la Cour suprême approuvée en commission
Séisme de magnitude 6,5 au Botswana
Equateur: Moreno «président de tous», son adversaire proteste

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages