Saint-Nazaire: un adolescent poursuivi pour avoir inondé et vandalisé un immeuble

Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Le préjudice est évalué entre 300.000 et 350.000 euros. Un adolescent de 16 ans est poursuivi pour "destruction volontaire du bien d’autrui avec entrée par effraction" et "dégradations légères par inscriptions" dans une résidence de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Il lui est reproché d'avoir pénétré, dans la nuit du 12 au 13 avril dernier, sur le chantier de la résidence Estu'R.

Dans le bâtiment en construction, le jeune homme est accusé d'avoir ouvert les robinets d'une baignoire, d'une douche et de deux éviers situés au huitième et dernier étage avant de boucher les systèmes d'évacuation, rapporte Actu.fr. Pendant toute la nuit, l'eau s'est ainsi écoulée sur plusieurs niveaux, s'infiltrant dans de nombreux logements et provoquant d'importants dégâts. Ces détériorations ont retardé les travaux et décalé l'emménagement des propriétaires, initialement prévu en mai.

Convoqué devant le juge

Depuis le mois d'avril, les enquêteurs de la sûreté urbaine de Saint-Nazaire tentaient donc de remonter jusqu'à l'auteur de ces dégradations. Et il semble avoir laissé une trace... Le vandale a peint plusieurs inscriptions sur les murs, dont le mot "Law" qui serait son pseudonyme. Les enquêteurs ont ainsi pu identifier l'adolescent de 16 ans, par ailleurs apprenti sur le chantier qu'il est soupçonné d'avoir dégradé.

Placé en garde à vue lundi, le mineur reconnaît les faits mais ne les explique pas pour autant, et affirme avoir agi seul. Ressorti libre, il comparaîtra devant un juge des enfants en janvier 2023.

Article original publié sur BFMTV.com