Saint-Exupéry est-il mort lors d'un interrogatoire ?

Vertaldi, Aurélia
Un livre rédigé par quatre spécialistes, dont François d'Aguay le neveu de l'écrivain, résume les longues années de recherches relatives à la disparition de Saint-Exupéry. / Vtopo

Un livre rédigé par quatre spécialistes, dont François d'Aguay le neveu de l'écrivain, résume les longues années de recherches relatives à la disparition de l'auteur du Petit Prince, le 31 juillet 1944. Si le mystère se lève sur certains points, les circonstances exactes de la mort du commandant demeurent énigmatiques.

Le 31 juillet 1944, lors d'une mission de reconnaissance aérienne, le commandant Antoine de Saint-Exupéry disparaît à bord du Lightning N223. Le début d'un long mystère. L'ouvrage Saint-Exupéry, révélations sur sa disparition, en lève un large bout du voile. Tout en présentant de nouvelles pistes à explorer, notamment sur les circonstances de sa mort.

Cet ouvrage collectif, cosigné par François d'Agay, neveu de Saint-Exupéry, Bruno Faurite, un proche de la famille de l'aviateur, Lino von Gartzen et Luc Vanrell, tous deux plongeurs archéologues résume les longues années de recherches relatives à la disparition de l'auteur du Petit Prince .

Après avoir exploré toutes les pistes connues sur le sujet et démontré notamment, preuve à l'appui, que l'écrivain avait été abattu par la chasse allemande, une nouvelle interrogation a été soulevée: pourrait-il être possible que Saint-Exupéry ait survécu au crash de son avion? «Par principe on ne devait écarter aucune hypothèse. Même si au départ elle paraissait des plus invraisemblables», écrivent les auteurs.

Au gré de leurs rencontres, ils recueillent le témoignage de la fille d'un soldat allemand, Karl Böhm, en mission sur un navire de sauvetage de la Luftwaffe en Méditerranée. Il raconta à sa fille bien des années plus tard avoir sauvé un pilote allié gravement blessé, qui lui aurait déclaré être un célèbre écrivain. Il fut remis aux mains des Allemands et aurait été emmené sur l'aérodrome de Saint-Martin-de-Crau pour être interrogé. C'est là qu'il aurait succombé à ses blessures. Ou des suites d'un interrogatoire trop musclé. L'enquête se (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La légende de Saint-Exupéry 
Un exemplaire original du Petit Prince vendu 89.467 euros aux enchères 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages