SailGP, à l'assaut du golfe de Saint-Tropez

·1 min de lecture
L'équipe de France engagée dans la compétition.
L'équipe de France engagée dans la compétition.

L?agitation s?est emparée du petit port de Saint-Tropez. Ce week-end se tient dans le mythique golfe varois la manche française du circuit international SailGP lancé en 2019 par le milliardaire américain Larry Ellison, fondateur d'Oracle, et par le quintuple vainqueur de la Coupe de l'America, le Néo-Zélandais Russell Coutts. L?occasion pour Le Point de rencontrer ces navigateurs d?exception et d?embarquer à bord des F50, ces catamarans volants taillés pour les pointes de vitesse.

À LIRE AUSSISailGP : découvrez la course de bateaux la plus rapide du monde

18 mètres de long, 2,6 tonnes et 24 mètres de haut. Dans la baie du petit village de pêcheurs devenu haut-lieu de villégiature festif, huit catamarans volants, propulsés hors de l?eau par de puissants foils, s?affrontent ce week-end dans une course de bateau hors norme. « Ce sont les bateaux les plus rapides au monde, les plus technologiques et les plus spectaculaires », détaille Billy Besson, barreur de l?équipe de France et quadruple champion du monde de Nacra 17. « C?est ce qui se fait de mieux sur l?eau. On vole au-dessus de l?eau pour réduire au maximum les frottements et prendre de la vitesse. Plus on accélère, plus la finesse de barre est important et le moindre écart se paye cash. La vitesse maximale atteinte sur ces bateaux s?élève à 98km/h ! »

« L'excellence de la voile mondiale »

Après les Bermudes, l'Italie, la Grande-Bretagne et le Danemark, c'est dans l?ancienne cité corsaire que se poursuit la [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles