Sahel : six ans de guerre pour quels résultats ?

C'est un immense territoire, un désert aussi vaste que l'Europe, que les soldats français de l'opération Barkhane sont chargés de contrôler et de sécuriser. La priorité des militaires français au Mali est la traque sans relâche des jihadistes affiliés à Al-Qaida et au groupe Etat islamique. Les missions sont menées en collaboration avec les forces de l'ONU et celles du Mali, du Niger, du Burkina Faso de la Mauritanie et du Tchad. 4 500 militaires français sont présents dans la région assistée de drones, d'avions de combats, d'hélicoptères. Une force de frappe largement supérieure à celle des groupes jihadistes mais trop limitée pour empêcher les attaques qui se multiplient. Une France presque isolée La France est-elle isolée ? Officiellement, Paris n'est pas seule mais, dans les faits, on ne compte qu'une centaine de soldats européens sur le terrain et le financement fait défaut pour contribuer à la formation des forces africaines. Mardi 26 novembre, le Premier ministre Édouard Philippe a réaffirmé la nécessité de la présence militaire française au Sahel.