Sahel : Ouagadougou et Paris sur la même ligne

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Le ministre français des Affaires étrangères était en visite au Burkina Faso vendredi 8 janvier, où il a rencontré Roch Marc Christian Kaboré.
Le ministre français des Affaires étrangères était en visite au Burkina Faso vendredi 8 janvier, où il a rencontré Roch Marc Christian Kaboré.

Ouagadougou et Paris regardent résolument dans la même direction. C'est en substance le message qu'est venu délivrer le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, au président tout nouvellement réélu du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré. « La France est déterminée à continuer à accompagner le Burkina Faso dans le domaine de la sécurité et dans sa politique de développement économique et social », a affirmé le ministre des Affaires étrangères et européennes après un « long entretien » avec le chef de l'État burkinabè. Le ministre a dit être à Ouagadougou pour une « visite de soutien » après la réélection, en novembre, du président Kaboré, qui débute son second mandat.

Pour faire face aux besoins humanitaires croissants au Burkina Faso, la France a augmenté de façon significative ses engagements financiers, a-t-il fait remarquer. En 2020, l'aide humanitaire française s'est élevée à plus de 10 millions d'euros. « Sur le plan bilatéral, notre aide à presque triplé entre 2019 et 2020, passant de 2 millions d'euros en 2019 à près de 6 millions d'euros en 2020 », ainsi que « 4 millions d'euros pour le Programme alimentaire mondial et 7 millions d'euros pour soutenir le plan de riposte à la pandémie du coronavirus », a-t-il dit.

Lire aussi Burkina Faso : l'insécurité au c?ur du second mandat de Kaboré

Pau et au-delà

Le Burkina Faso est, avec le Mali et le Niger, l'un des pays les plus touchés par le djihadisme et les violences dans un conflit au Sahel [...] Lire la suite