Sahel: devant les sénateurs, la ministre française des Armées fait le point sur Barkhane

La ministre française des Armées Florence Parly était entendue ce jeudi après-midi par les sénateurs de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées. Un point sur le déroulement de l'opération Barkhane au Sahel.

Florence Parly a rappelé les récents progrès militaires dans la zone des trois frontières Mali-Niger-Burkina Faso contre l'État islamique au Grand Sahara (EIGS), zone déclarée « prioritaire » lors du sommet de Pau de janvier dernier. Un point d'étape sera fait à Nouakchott à la toute fin du mois.

La ministre a estimé que les perspectives étaient positives avec le déploiement à terme de la force européenne Takouba, et le renforcement de la force du G5 Sahel [Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad]. Mais elle a insisté sur la nécessité pour les pays sahéliens de faire respecter les droits humains après les accusations d'exactions portées ces dernières semaines.