Sahara (M6) : Jean Dujardin, Omar Sy... Quelles stars se cachent derrière le doublage français ?

·1 min de lecture

1 scorpion et 2 serpents

Franchement, il fallait oser ! Ajar, Pitt et Gary, les trois personnages principaux égarés dans l’étendue désertique, sont un cobra, un scorpion et un serpent vert. Bref, trois bestioles d’ordinaire cantonnées, dans les films d’animation, aux rôles de méchants. "C’était un vrai défi, reconnaît Pierre Coré, le réalisateur. Dans l’imaginaire collectif des enfants, ces bêtes sont répulsives et génèrent des phobies." Pour rendre ces trois antihéros plus attachants, les dessinateurs ont procédé à un véritable "nettoyage graphique" des animaux. Ainsi, à l’image, les deux serpents perdent leur langue fourchue. "J’ai remplacé les écailles par une forme de tatouage, dessiné des regards plus humains et aussi changé leur façon de se déplacer : ils ne rampent pas et avancent le torse relevé, comme des êtres humains. Leurs yeux, dans la réalité deux fentes inquiétantes sur les côtés, ont été transformés en globes avec des pupilles rondes", explique Pierre Coré. Pitt, le scorpion, a lui aussi eu droit à un lifting : il se retrouve avec une tête sympathique semblable à celle de Buzz l’Éclair…

Direction le désert !

Autre surprise : le milieu naturel où évolue le trio. Le Sahara, avec ses dunes de sable chaud et ses vents brûlants, est un cadre hostile pour le moins atypique, mais aussi rarissime dans les films d’animation. À l’origine, l’idée était de situer l’action sur la banqui... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles