"Les sages-femmes plaisantaient entre elles…" : un nouveau-né privé d’oxygène meurt dans les bras de sa mère

Amelia et Luke étaient on ne peut plus impatients. En septembre de l'année dernière, les deux jeunes britanniques avaient tout prévu pour l'arrivée de leur fils. Le 13 septembre, la future maman a commencé à avoir des contractions. Dans la soirée, son compagnon l'a donc conduite à l'hôpital King's Mill. Heureux de voir qu'il n'y avait aucun patient dans la salle d'attente, ils étaient persuadés qu'Amelia allait être rapidement prise en charge. Mais elle a dû patienter de longues minutes. Après l'avoir vue, un médecin lui a dit de rentrer chez elle. Mais à son domicile, Amelia a commencé à ressentir des douleurs insupportables et a commencé à saigner. Le couple est donc reparti à l'hôpital. À la maternité, elle a été auscultée par un médecin à 1h42. Et les docteurs ont décidé de lui faire une césarienne en urgence car le coeur de Theo battait très lentement. À 2h02, le bébé est né mais il n'allait pas bien. Puisqu'aucun matériel de réanimation était dans la maternité, il a été transféré dans une unité néonatale spécialisée.

Amelia a été prise en charge trop tardivement

Mais son état a continué de se détériorer et il est mort le lendemain dans les bras de sa maman. Une autopsie a révélé que le bébé était décédé après avoir subi une grave lésion cérébrale causée par un manque d'oxygène. Une enquête a été ouverte et la procureure a estimé que la négligence des soignants était à l'origine de ce drame. (...)

Lire la suite sur Closer

Prince Harry : "Il devrait venir...", ce jour où il a violemment rembarré David Beckham
Ben Affleck et Jennifer Lopez divorcés ? La dernière sortie de l’acteur semble le confirmer
Iris Mittenaere : “très lourd à vivre…”, ce dont elle a le plus souffert pendant sa relation avec Diego El Glaoui
Bourgogne : 28 kilos de cocaïne saisis, ce que les policiers découvrent sur les paquets les laisse pantois
Elle souffre d’un terrible mal de ventre, une jeune mère de trois enfants perd la vie dans les mois qui suivent