La saga Twingo, c’est fini

Le Point Auto avec AFP
·1 min de lecture
La première génération de Twingo a marqué les années 1990.
La première génération de Twingo a marqué les années 1990.

Toutes celles ou ceux qui avaient « inventé la vie qui allait avec » la Twingo vont devoir se faire une raison. La mignonne citadine que Renault avait lancée en 1992 ne comptera pas de 4e génération, la troisième, qui vient de gagner une version électrique en décembre 2020, sera la dernière comme l'a confirmé le directeur général de Renault, Luca de Meo. « Renault va abandonner le segment A », soit les petites citadines, a-t-il annoncé, justifiant cette décision pour des raisons économiques : « ça devient très difficile de rentabiliser un modèle à essence de 3,60 m de long ». Deux petits modèles pourraient prendre le relais en 100 % électrique : la Spring, la première Dacia électrique prévue pour l'automne 2021, et la nouvelle R5, électrique également, a confirmé Renault.

1992 - Renault TWINGO I © Renault

En cause, les futures normes?

« Je considère que c'est dommage d'abandonner ce type de véhicules, mais les petites voitures thermiques vont disparaître à cause des règles du jeu », a précisé Luca de Meo. Ces « règles du jeu » sont celles de la Commission européenne qui pourrait donner un nouveau coup de frein aux véhicules thermiques avec sa future norme Euro 7, à partir de 2025. Le constructeur français s'y prépare : en présentant son plan stratégique pour les prochaines années, le 14 janvier, le nouveau directeur général du groupe a indiqué que Renault visait 65 % d'électriques et d'hybrides dans sa gamme en 2025. Renault a également annoncé qu'il allait [...] Lire la suite