La saga Koh Lanta, de l'échec anglais à la success story française

·1 min de lecture

"Collier d'immunité", "épreuve des poteaux", ou encore "vote du conseil"... Au bout de bientôt 20 ans de diffusion, le vocabulaire de Koh-Lanta est rentré dans le quotidien des Français. Mais tout cela aurait pu ne jamais exister… Dans La France bouge, la journaliste Dora Nanaa retrace la success story de l'émission d'aventure lancée en 2001 par TF1, avec le directeur général de la chaîne Gilles Pélisson et Denis Brogniart, qui anime Koh Lanta depuis la deuxième saison.

>> Retrouvez toutes les émissions de La France bouge en replay et en podcast ici

Un flop en Angleterre

Vendredi soir se tient la finale de la 21ème saison de Koh Lanta. L'émission d'aventure mythique de TF1 a pourtant failli ne jamais voir le jour en France. Si son succès ne se dément aujourd'hui plus, ce n'est pas le cas de son émission-mère britannique, The Survivor, créée par le producteur Charlie Parsons en 1992. La première saison en Angleterre est un flop. Et la sentence est irrévocable : l'émission est déprogrammée. 

Son créateur n'abdique pas devant cet affront et croit au succès de son émission. À raison. "La grande réussite de Charlie Parsons, c'est qu'il vend le projet aux Etats-Unis. Et très vite, bien avant que l'émission Koh Lanta n'existe en France, ça devient un vrai succès là-bas", explique Denis Brogniart sur Europe 1. "Et ça continue de perdurer. Je crois qu'ils en sont pratiquement à la 40e saison", ajoute-t-il. 

En France, le succès arrive aussi rapidement et l'audience progresse sais...


Lire la suite sur Europe1