Safran lance officiellement son OPA sur Zodiac à 25 euros par action

Laskine, Roland
/ ERIC PIERMONT/AFP

Le dépôt officiel de cette offre n’est pas une surprise. Safran avait annoncé en janvier 2017 son intention de racheter Zodiac Aerospace, mais le motoriste aéronautique français s’était heurté à de nombreuses difficultés.

Le groupe aéronautique Safran a déposé jeudi auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) son projet d’offre publique d’achat de Zodiac Aerospace, à 25 euros par action. L’offre sera ouverte le 27 décembre après l’obtention du feu vert de toutes les autorités de concurrence des pays concernées.

Le dépôt officiel de cette offre n’est pas une surprise. Safran avait annoncé en janvier 2017 son intention de racheter Zodiac Aerospace, mais le motoriste aéronautique français s’était heurté à de nombreuses difficultés. Le prix initialement envisagé de 29,50 euros par titre, s’est révélé trop élevé en raison des difficultés persistantes que connaissait l’équipementier aéronautique depuis près de deux ans. Safran a finalement revu son prix à la baisse à 25 euros par action. Les actionnaires de Zodiac réunis en assemblée générale à la mi-juin ont validé les résolutions 32 et 33 qui permettent la mise en œuvre de l’offre de rachat de Zodiac.

Le projet s’était aussi heurté à l’hostilité d’un actionnaire, le fonds activiste TCI qui a mené pendant plusieurs mois la fronde contre le projet de mariage Safran-Zodiac. Ce fonds britannique avait indiqué qu’il ne voterait pas en faveur du projet, mais celui-ci a tout de même passé et sa mise en œuvre est aujourd’hui effective.

Cette opération doit donner naissance à un géant de plus de 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires, numéro deux mondial des équipements aéronautiques et numéro trois du secteur aéronautique en dehors des avionneurs.

L’offre se décompose comme prévu en une offre principale à 25 euros par action Zodiac Aerospace, accompagnée d’une offre publique d’échange à titre subsidiaire. Cette dernière se fera par une remise d’actions de préférence Safran à émettre selon une parité encadrée dans (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Bureau Veritas très confiant en l’avenir
Hebdo Bourse: nos recommandations sur Essilor et Sodexo. Prudence sur le Bitcoin
Airbus en passe de réaliser un nouveau record de production
La Bourse de Paris hésite sur la direction à prendre
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Bourse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages