Safran gagne un contrat pour le système de navigation de sous-marins nucléaires

Sous-marin nucléaire de la classe "Le Triomphant", à base de L'Ile Longue, près de Brest, avant de partir en mission, en octobre 2016 At each dive, the submarine's crew gets locked up in its steel hull for a two to three month-long confinement at the bottom of the ocean. Wether it might be attacks or the death of relatives, no bad news can reach Le Vigilant's crew of 110 men, as each focuses on his mission of utmost importance : nuclear deterrence (AFP/Archives)

Paris (AFP) - La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à Safran la conception d'une nouvelle version du Système global de navigation (SGN) pour les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de la classe "Le Triomphant", actuellement en service.

Cette nouvelle version "capitalise sur le retour d'expérience opérationnelle considérable du SGN actuel à gyrolaser" (capteur de vitesse angulaire à l'aide d'un laser), indique lundi Safran Electronics & Défense dans un communiqué.

Le montant du contrat n'a pas été dévoilé.

"Elle permet grâce à l'adjonction de nouvelles technologies d'offrir une performance encore améliorée à un système qui a été le premier à s'affranchir des gyroscopes à suspension électrostatique (GSE) classiquement utilisés en navigation "stratégique"".

Safran indique que ses systèmes de navigation inertielle équipent à ce jour plus de 500 bâtiments de combat à travers le monde et plus de 70 sous-marins nucléaires ou classiques.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles