Le géant Safaricom à la conquête du marché éthiopien

Le plus grand opérateur de télécommunications du Kenya, Safaricom, est le principal actionnaire de l'entreprise éthiopienne avec une participation de 55,7 %.  - Credit:SIMON MAINA / AFP
Le plus grand opérateur de télécommunications du Kenya, Safaricom, est le principal actionnaire de l'entreprise éthiopienne avec une participation de 55,7 %. - Credit:SIMON MAINA / AFP

Les projets de Safaricom en Éthiopie s'accélèrent. Le géant kényan des télécommunications a annoncé avoir conclu jeudi 6 octobre un accord pour un service de transfert d'argent par téléphones mobiles en Éthiopie où il est désormais le premier opérateur privé de télécommunications dans le deuxième pays le plus peuplé d'Afrique.

L'entrée de Safaricom en Éthiopie met fin au monopole de l'entreprise publique Ethio Telecom dans ce pays de plus de 110 millions d'habitants, étroitement contrôlé. Elle intervient dans le cadre d'une libéralisation plus large de l'économie du pays. Safaricom a mis en service son réseau et ses services dans la capitale Addis-Abeba, après des essais concluants dans dix autres villes, a déclaré le géant kényan des télécommunications dans un communiqué. Ainsi, le réseau de Safaricom offrira des services de données 4G, de voix et de SMS entre les clients de Safaricom Ethiopia et d'Ethio Telecom tandis que « le déploiement du réseau national se poursuivra pour atteindre 14 villes supplémentaires d'ici à avril 2023 », est-il précisé dans le texte.

À LIRE AUSSIKenya – Nanjala Nyabola : « Les gens utilisent la tech comme un moyen d'exercer leur pouvoir »

Safaricom a ensuite annoncé avoir obtenu une licence pour exploiter un service de transfert d'argent par téléphones mobiles en Éthiopie, à l'image de son service M-Pesa lancé au Kenya où il est devenu indispensable. Cet accord est « très important. Il faisait partie du business plan », a déclar [...] Lire la suite