Sadr veut infliger un départ d'Irak "humiliant" aux USA

SADR VEUT INFLIGER UN DÉPART D'IRAK "HUMILIANT" AUX USA

BAGDAD (Reuters) - L'influent imam chiite Moktada Sadr a appelé dimanche à l'unité de mouvements armés irakiens et étrangers, jugeant que la résolution adoptée par le parlement sur la fin de la présence militaire étrangère en Irak était insuffisante.

"Je considère cela comme une faible réaction insuffisante face à la violation américaine de la souveraineté irakienne et à l'escalade régionale", déclare Moktada Sadr dans une lettre lue devant les députés irakiens par l'un de ses partisans.

L'imam chiite, qui contrôle le bloc le plus important de députés au parlement irakien, a réclamé l'annulation immédiate de l'accord de sécurité liant l'Irak et les Etats-Unis, la fermeture de l'ambassade américaine, l'expulsion de manière humiliante des forces américaines et la pénalisation de tout contact avec les autorités américaines.

"Finalement, j'appelle expressément à ce que les groupes irakiens de résistance et les groupes en dehors d'Irak de manière plus générale se rencontrent immédiatement et annoncent la formation de Légions de résistance internationale", dit Moktada Sadr, deux jours après l'assassinat ciblé en Irak du général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe américaine.


(Ahmed Aboulenein; version française Bertrand Boucey)