Sacrés Français. Mais laissez donc Kärcher tranquille !

·1 min de lecture

Cette semaine, dans notre newsletter consacrée à ce que la presse étrangère écrit de meilleur et de pire sur l’Hexagone : la surenchère de formules dans la campagne présidentielle fait des remous jusque dans l’industrie allemande.

Vous n’en pouvez plus d’attendre le début de la fin de la vague Omicron ? Vous en avez assez des températures hivernales ? ou plutôt printanières ? Mais non, cette semaine, elles étaient bien hivernales !

Surtout, vous vous lassez déjà de la campagne présidentielle qui n’en finit pas de commencer ? Vous n’êtes pas les seuls, chères lectrices et chers lecteurs. Cette semaine, parmi les commentaires de la presse étrangère sur les petites phrases des candidats déclarés ou supposés, une réaction se distingue. Elle n’émane ni d’une politologue ni d’un éditorialiste, mais d’une entreprise. Elle est allemande, industrielle, spécialisée dans les équipements de nettoyage. Et elle en a marre, l’entreprise Kärcher, d’être mise à contribution par des politiques en mal de métaphores puissantes !

La célèbre marque allemande de nettoyeurs haute pression s’est indignée le mardi 11 janvier, après l’utilisation de son nom dans une déclaration de Valérie Pécresse, rapporte La Repubblica. Dix-sept ans après Nicolas Sarkozy, la candidate des Républicains a en effet annoncé vouloir “sortir le Kärcher de la cave” pour “nettoyer les quartiers”.

“Entre-temps, le groupe allemand avait demandé à plusieurs reprises à ne pas être cité dans les prises de parole politiques : en vain”, rappelle le quotidien italien.

En 2020, l’entreprise allemande avait notamment publié un long communiqué dans les journaux français, expliquant ne pas vouloir “que son nom et sa marque soient empruntés par le discours [politique] ou pour tout autre sujet qui concernerait autre chose que ses produits”. En vain, vous dit-on !

C’est que la sécurité, voyez-vous, est un thème récurrent des campagnes présidentielles, rappelle La Repubblica. Et son

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles