Des sachets de "Haribeuh" saisis lors d'une opération anti-drogue dans le Vaucluse

·1 min de lecture
Des sachets
Des sachets

DROGUES - “Haribeuh c’est beau la vie, y’a de la weed et du teuchi”. Ce slogan, c’est celui inscrit sur des dizaines de sachets de cannabis saisis le mardi 4 janvier lors d’une opération anti-drogue du peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie d’Avignon. Celle-ci s’est déroulée dans la cité des Griffons à Sorgues dans le Vaucluse, selon France Bleu Vaucluse.

S’inspirant du slogan de la célèbre marque de bonbons, les vendeurs de cannabis ont adapté la petite chanson pour qu’elle colle au mieux à leur produit. En réponse, les forces de l’ordre se sont félicitées de leur prise sur Facebook, en la légendant de leur version du jingle Haribo: “Haribeuh ce n’est pas bon à notre avis, ni pour les grands ni pour les petits”. En plus des sachets de cannabis, les gendarmes ont également retrouvé de la cocaïne et de l’argent liquide.

Les gendarmes du Vaucluse ont saisi du cannabis, de la cocaïne et de l'argent liquide (Photo: Gendarmerie de Vaucluse)
Les gendarmes du Vaucluse ont saisi du cannabis, de la cocaïne et de l'argent liquide (Photo: Gendarmerie de Vaucluse)

Une saisie qui témoigne de la “stratégie marketing” des dealers de drogues qui ne manquent visiblement pas d’imagination. Comme le rappelle France Info, en février 2021, les vendeurs de stupéfiants avaient caché les produits dans des “Kinder Surprise”. En octobre, les policiers municipaux d’Échirolles avaient retrouvé des sachets d’herbe ”à l’effigie de l’actuel ministre de la Justice”, Éric Dupond-Moretti.

À voir également sur Le HuffPost: Dans cette région du Canada, Uber Eats se lance dans le cannabis à emporter

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles