Sacha Houlié plaide pour une "taxe nationale" sur l'énergie "en cas d'échec au niveau européen"

Le député Renaissance et président de la commission des Lois Sacha Houlié, le 10 septembre 2018 à Tours (Indre-et-Loire). - GUILLAUME SOUVANT / AFP
Le député Renaissance et président de la commission des Lois Sacha Houlié, le 10 septembre 2018 à Tours (Indre-et-Loire). - GUILLAUME SOUVANT / AFP

Une taxe nationale sur les superprofits énergétiques. L'idée est évoquée par Sacha Houlié, président Renaissance de la commission des lois. "Si les entreprises ne rendent pas assez d’argent aux Français, ou en cas d’échec au niveau européen, alors il faudra une taxe nationale", déclare ainsi le député de la Vienne dans les colonnes du Figaro ce mercredi.

"J’attends maintenant les conclusions de la mission d’information lancée mardi par la commission des finances de l’Assemblée", précise également l'élu.

Contribution européenne

Ce lundi, à l'occasion d'une conférence de presse sur l'énergie organisée à l'Élysée, Emmanuel Macron s'est dit favorable à un "mécanisme de contribution européenne" sur les superprofits énergétiques.

"Une contribution devrait leur être demandée au niveau européen [aux acteurs du marché] qui serait reversée aux États membres", a expliqué le chef de l'État.

Issu de l'aile gauche de la majorité, Sacha Houlié a proposé au début du mois d'août une proposition de loi "visant à accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales" à tous les étrangers, suscitant les critiques à droite et à l'extrême droite.

Article original publié sur BFMTV.com