Pour s'accoupler, cet insecte femelle utilise son "pénis" pour pénétrer le "vagin" du mâle

La science a toujours été passionnée par le monde animal. En décembre dernier, des chercheurs ont révélé que le mâle de la guêpe maçonne ne piquait pas avec son dard mais son pénis.

Cette fois-ci, une équipe de scientifiques japonais a découvert que les cloportes Neotrogla, qui vivent dans des grottes au Brésil, s'accouplent d'une manière étonnante : les femelles utilisent l'un de leurs muscles pour pénétrer le corps du mâle et aspirer le sperme. L'étude a été publiée le 11 janvier dans la revue Royal Society Open Science.

Les spécialistes de l'Université d'Hokkaido ont voulu comprendre la reproduction de ces cloportes. Pour cela, ils ont utilisé une technologie pour créer des modèles 3D de ces animaux en accouplement.

Leurs observations ont confirmé que la femelle n'utilise pas un clitoris allongé comme c'est le cas des taupes et les hyènes tachetées, mais bien une membrane spéciale appelée gynosome. Ce sont d'ailleurs les seuls insectes sur Terre à en posséder un.

Grâce à des crochets présent sur la base du gynosome, elle peut s'accrocher à son partenaire. La zone du mâle en contact avec elle - une sorte de fosse ressemblant à un vagin - se gonfle de sperme. "Un autre ensemble de muscles contracte alors l'organe afin qu'il puisse déposer le sperme dans une paire de fentes de stockage à l'intérieur du corps de la femelle", indique Science Alert qui relaie l'étude. Fait étonnant : selon les scientifiques, la femelle peut rester fixée au mâle pendant 70 heures.

"Cette caractéristique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le morpho, un papillon source d'inspiration
L'histoire mensongère de Günther VI, élu l’animal le plus riche au monde
Le premier vaccin pour les abeilles autorisé aux États-Unis
Sexe : les animaux prennent-ils du plaisir ?
Comment jouer avec son lapin ?