#SaccageParis : comment les villes évaluent-elles leur propreté ?

·1 min de lecture

Les réseaux sociaux bruissent de critiques, illustrées par des photos, sur le manque de propreté de la capitale, à travers le mot-dièse #SaccageParis. Comment font les villes pour mesurer la saleté entre leurs murs et l'efficacité de leur nettoyage ? Réponse en exemples.

Poubelles qui débordent, détritus flottant sur les canaux… Les exemples abondent pour illustrer le manque de propreté de la capitale. Depuis le 23 mars une pluie de tweets comportant le mot-dièse #SaccageParis et illustrés de photos, tombe sur la Ville de Paris, accusée d'inaction. Jugeant d’abord l’affaire avec mépris en parlant d’une "campagne de dénigrement", la mairie s'est ensuite défendue en précisant que 10 % des 2 500 agents missionnés pour l'entretien des rues manquait à l'appel en raison du Covid-19.Mais il n'y a pas que Paris. Sur quelles bases une ville peut-elle se déclarer propre ? Quels sont les indicateurs qui lui permettent de mesurer le degré de saleté ? Réponse en trois exemples.Annecy : objectif label ville propreDans la Venise des Alpes, l'entretien de la ville - qui représente 2 % du budget général - n’est pas seulement basé sur la sensibilisation de la population et le nettoyage quotidien des espaces. Patrick Leconte, conseiller délégué à l’entretien des espaces public s'est évertué depuis un an à changer de méthode. " Nous avons créé un dispositif répertoriant tous les points sensibles, ce qui nous permet d’établir des statistiques mensuelles par endroits. " détaille-t-il....

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plainte de RSF contre Facebook : "La plateforme doit dire ce qu’elle fait et faire ce qu’elle dit"

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

"Pour la première fois, je pense qu'elle peut être élue" : face à Le Pen, la Macronie en panique

"Patrice Alègre pose un regard doux sur moi" : femmes de meurtriers, elles témoignent

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex