Un «sabotage» met la gare de l'Est à l'arrêt, lentes réparations pour le retour des trains mercredi

© SNCF

Le trafic va reprendre mais restera "perturbé" mercredi au départ et à l'arrivée de la gare de l'Est à Paris, avec un TGV sur trois aux heures de pointe, après un "acte de sabotage" qui a largement empêché les trains d'arriver ou de repartir de la grande gare mardi, a annoncé la SNCF.

"Ce matin, nous avons subi un acte de sabotage vers 03H00 du matin. Nous avons découvert (…) des dégradations importantes", a relaté Olivier Bancel, numéro deux de SNCF Réseau, lors d'un point presse. "C’est un acte de sabotage sur des câbles de signalisation qui comportent des circuits de sécurité."

L'incendie a brûlé "48 artères de câbles, soit environ 600 câbles électriques" à un poste d'aiguillage à Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), selon la compagne publique. Ces câbles sont essentiels pour la signalisation ferroviaire, pour les feux verts et rouges sur les voies... La SNCF a donc arrêté toute la circulation pour éviter des collisions entre trains.

La SNCF a porté plainte et le parquet de Meaux a ouvert une enquête pour dégradation volontaire et mise en danger de la vie d'autrui.

"Il n’y a pas de piste, pas de revendication d’un groupe", a indiqué à l’AFP en début de soirée une source proche de l'enquête.

"Rien ne permet de préjuger de qui ou pour quelle raison il y a eu cet acte de sabotage, qui a beaucoup nui à nos clients", a déclaré Olivier Bancel, responsable exploitation et réseau à la SNCF.

Mais selon un cadre de la compagnie ferroviaire interrogé par l'AFP, les auteurs de ...


Lire la suite sur ParisMatch