Saône-et-Loire: le corps d'une adolescente de 13 ans retrouvé poignardé sur la voie publique

C'est à Clessé, en Saône-et-Loire, que le corps de la jeune fille de 13 ans a été retrouvé, ce jeudi 9 juin. - BFMTV
C'est à Clessé, en Saône-et-Loire, que le corps de la jeune fille de 13 ans a été retrouvé, ce jeudi 9 juin. - BFMTV

Une adolescente de 13 ans a été retrouvée morte ce jeudi matin à 6h30 dans le village de Clessé, à environ 15 km de Mâcon, en Saône-et-Loire, a appris BFMTV de sources concordantes.

La jeune fille a reçu un coup de couteau dans la gorge, selon nos informations. C'est une riveraine qui a retrouvé le corps sur la voie publique et a prévenu les secours.

Les circonstances exactes de la mort de la victime n'ont pas encore été établies, mais la piste criminelle est privilégiée. Une conférence de presse doit être donnée par le procureur de la République ce jeudi en fin de journée.

Son petit-ami placé en garde à vue

L'un de ses proches a été placé en garde à vue. Selon une source proche du dossier, il s'agit du petit-ami de la victime, âgé de 14 ans. Les enquêteurs étudient donc la piste d'une rupture amoureuse.

La jeune fille était scolarisée en classe de 4ème au collège Victor-Hugo de Lugny, à environ 15 minutes en voiture de Clessé. Une cellule psychologique a été mise en place, à la disposition des élèves du collège et à la communauté éducative.

"Profonde tristesse, vive émotion"

"C’est une journée horrible qu’on vient de subir à Clessé. Une famille est en deuil, elle vient de perdre un enfant. Perdre un enfant est horrible, surtout dans ces circonstances. On est dans un village de 850 habitants. C’est serein, paisible”, témoigne ce jeudi après-midi le maire de Clessé, Jean-Pierre Chervier.

Par ailleurs, dans un communiqué de presse, le recteur de l'académie de Dijon, Pierre N'Gahane, a tenu à exprimer "sa profonde tristesse et sa vive émotion à la suite du décès tragique" de la jeune fille.

"Je tenais à dire toute la compassion du ministre de l'Education nationale qui a tenu personnellement à ce que je passe ce message aux familles et à la communauté éducative", a-t-il poursuivi, interrogé ce jeudi sur BFMTV.

En compagnie de la secrétaire générale des services de l'Education nationale de Saône-et-Loire, Mayalen Laxague, il s'est rendu ce jeudi matin au collège pour réitérer son soutien auprès des collégiens et du personnel.

A priori, elle ne faisait pas l'objet d'un harcèlement

Selon Pierre N'Gahane, en direct sur BFMTV, la jeune fille de 13 ans a fait toute sa scolarité à l'école de Clessé. "Elle est donc très connue dans ce petit village", explique le recteur, qui ajoute qu'elle n'avait aucune difficulté scolaire. "C'est une enfant un peu réservée mais très aimée, qui avait beaucoup d'amis, très soutenue."

Toujours d'après ses informations, elle ne faisait a priori pas l'objet de faits de harcèlement au sein de l'établissement. "On ne comprend pas ce qu'il s'est passé, on attend beaucoup de l'enquête judiciaire. [...] Tout le collège est profondément attristé de cette situation. Ce qui est arrivé est incompréhensible."

>> Plus d'informations à venir sur BFMTV.com

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles