"Ma sœur aura 50%, moi 25%": les dispositions de l'héritage d'Alain Delon détaillées par son fils Anthony

"Ma sœur aura 50%, moi 25%": les dispositions de l'héritage d'Alain Delon détaillées par son fils Anthony

Si les divergences sont légion dans la fratrie Delon, le fils Anthony, invité sur le plateau de BFMTV ce vendredi 5 janvier, assure que l'argent n'est pas un problème. Concernant l'héritage, il l'affirme: "c'est réglé, c'est acté".

Il explique que toute cette affaire "n'est pas une affaire d'héritage".

"Il ne faut plus qu'il y ait de supputations, il ne faut plus parler de cette histoire de pognons, c'est la décision de mon père", déclare Anthony Delon, menacé de plaintes pour diffamation de la part de son père et de sa sœur Anouchka.

"C'est sa décision, point barre"

Le fils de l'acteur détaille ainsi les dispositions de l'héritage: "ma sœur aura 50% de la fortune de mon père. Mon frère et moi avons ce qu'on appelle la part de réserve, soit 25% chacun".

"C'est entériné, c'est acté, c'est sa décision, point barre", martèle-t-il.

S'il explique ne pas avoir parlé de cette répartition avec son père ou sa sœur, Anthony Delon dit la "comprendre". "Ça ne me choque pas, je connais l'éducation à l'ancienne de mon père", souligne-t-il en présumant qu'Alain Delon veut "protéger" sa fille.

"Je ne trouve pas ça injuste. Moi, j'aurais tranché différemment", conclut-il.

En parallèle de la bataille judiciaire qui oppose les trois enfants de l'acteur de 88 ans à Hiromi Rollin, les tensions se sont accrues dans la famille Delon depuis les propos tenus par Anthony Delon dans Paris Match. Il accuse sa sœur Anouchka de manipuler leur père Alain, dont l'état de santé est déclinant, et d'avoir justement caché des tests médicaux révélant une nette dégradation des capacités cognitives de leur père.

Article original publié sur BFMTV.com