Que s’est-il passé le soir d’Halloween dans le quartier d’Itaewon à Séoul?

AP - Ahn Young-joon

Les autorités sud-coréennes ont lancé une enquête concernant le mouvement de foule survenue dans la soirée du 29 au 30 octobre qui a coûté la vie à 156 personnes. Les éléments s’accumulent sur le manque de réaction et d’anticipation des forces de police et des premiers secours. Après la période de deuil national qui s’est achevée samedi 5 novembre, l’heure est désormais à la recherche de coupables en Corée du Sud.

De notre correspondant à Séoul,

Les bouquets de fleurs, les mots d’hommages et les cadeaux continuent de s’accumuler devant l’allée du drame. Mais l’enquête avance. Les enquêteurs ont effectué des perquisitions dans plus de cinquante lieux différents. Le chef de la police de l’arrondissement de Yongsan où se trouve Itaewon, a été suspendu. Il fait partie des quatre personnes mises en examen dans l’enquête, avec la maire du quartier, le responsable de la surveillance des urgences de police et le chef des pompiers. Il est en effet reproché aux autorités locales une réponse inadaptée.

► À lire aussi : Corée du Sud: près de 150 morts à Séoul en marge de la fête d'Halloween

► À lire aussi : Bousculade mortelle en Corée du Sud: les autorités font leur mea culpa


Lire la suite sur RFI