S’ils n’étaient pas venus… Les bénéfices de l’immigration en France

Brut.

Construction, sports, expertise scientifique… La France n’aurait pas eu la même histoire sans l’immigration. Statistiques à l’appui. 

Transports, rayonnement et prestige

5,6% de médecins, 14,3% d’ouvriers, 6,7% d’étudiants, 13% d’entrepreneurs : toute cette population d’immigrés en moins, et la France ne ressemblerait pas à ce qu’elle est aujourd’hui.

Mais le plus frappant reste sur le plan du rayonnement. Que serait la France sans sa Palme d’or en 2013 pour "La vie d’Adèle" d’Abdellatif Kechiche, né à Tunis ? Sans sa médaille Fields l’année suivante, gagné par Arthur Ávila, né à Rio ? Les deux prix Nobel français de physique et de chimie ont été remportés en 1903 et en 1911 par Marie Curie, née en Pologne.

Sans compter les 9 médailles d’or en handball depuis 2008, dont le meilleur joueur était Nikola Karabatic, ou la Coupe du monde de football de 1998 avec le meneur de jeu Zinédine Zidane.

Ces exploits qui ont marqué le sport français n’auraient pas vu le jour s’ils n’étaient pas venus.

Les travailleurs étrangers, rapporte France 2, ont construit 7000 km d’autoroute en 30 ans, et "2 voitures sur 4 sortent de leurs mains".

Retrouvez cet article sur Francetv info

Disparition de Maëlys : la semaine où la pression s’est accentuée sur le principal suspect
Les 4 Vérités - "Le gouvernement proposera l'ouverture de la PMA à toutes les femmes", assure Marlène Schiappa<br
/>Droit à l'oubli pour les personnes séropositives sous traitement : "Notre combat est de dire qu'on peut très bien vivre avec le VIH"
Un Breton, baron présumé de la drogue, arrêté aux Etats-Unis alors qu'il se rendait à un concours de la plus belle barbe
"13h15 le dimanche". La tuerie d'Auriol