En s’associant avec OpenAI, Apple cherche à retrouver le leadership de l'intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) tourne de façon discrète depuis des années dans les iPhone, mais vient de faire une arrivée tonitruante lors de la WWDC d’Apple. Cette conférence événement permet aux développeurs de se rencontrer et aux utilisateurs de découvrir les dernières mises à jour logicielles et les futurs produits Apple. Déceptif ou disruptif ce virage IA ? RFI vous explique en compagnie d’un expert les enjeux de l’arrivée de l’IA dans les iPhone.

Apple commence tout juste à négocier le virage technologique provoqué par l’IA, c’était attendu depuis longtemps et ça a été annoncé ce lundi lors de la conférence WWDC à Cupertino en Californie, au siège de l'entreprise. Avec Apple Intelligence*, la marque à la pomme présente un nouveau système d'optimisation des iPhone et des Mac, grâce à l'intelligence artificielle (IA) générative, le tout en partenariat avec OpenAI. « Nous sommes très heureux de collaborer avec Apple pour intégrer ChatGPT à leurs appareils plus tard cette année ! Je pense que vous allez vraiment apprécier » a posté sur X, le directeur général d'OpenAI, Sam Altman.

« Apple utilisait déjà l’IA »

Une technologie et une architecture distinctes de celle d'OpenAI

Les responsables du groupe qui se sont succédé lors de la présentation ont insisté, à plusieurs reprises, sur la protection des données personnelles. Ainsi, Craig Federighi, vice-président chargé de la conception logicielle, a mis en avant le concept de « cloud privé », grâce auquel un utilisateur peut bénéficier de la puissance de calcul de serveurs à distance pour une demande, sans que les données soient stockées ou utilisées par d'autres.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Aravind Srinivas, fondateur de Perplexity: «ChatGPT n’est pas la fin du jeu, c’est le commencement»
«L’intelligence artificielle permet d’avoir un deuxième cerveau», selon Benoît Raphaël
Le virage automobile de VivaTech