Sézane : la mode éthique

·2 min de lecture

Conçue par Morgane Sézalory, la première marque française de vêtements en ligne allie créativité et engagement citoyen. Un succès désormais mondial.

Installée derrière le Bon Marché, Morgane Sézalory reçoit dans ses nouveaux bureaux à l’esprit chic et bohème. À 36 ans, elle est à la tête de Sézane, l’une des marques de prêt-à-porter les plus en vogue. Sézane… un clin d’œil au peintre Paul Cézanne ? « Non, il s’agit simplement de la contraction de mon nom et de mon prénom », sourit la jeune femme. Pourtant, ses collections aux couleurs chatoyantes ne sont pas sans rappeler les tableaux du père de l’art moderne. « Le soleil, les différentes matières et les motifs m’attirent, reconnaît-elle. Je suis née au Congo, j’ai été bercée par ces images de femmes aux tissus colorés. Ma mère s’habillait avec ces mêmes tons vifs et lumineux. Elle m’a appris à voir le beau chez les gens et à déceler le potentiel caché des choses. Ça a aiguisé ma sensibilité aussi bien humainement qu’esthétiquement, et nos créations s’en ressentent. J’élabore mes collections comme si je composais un tableau. Je m’inspire d’un reportage à la télévision, d’un voyage ou bien d’une œuvre d’art. Notre atout est de combiner des basiques intemporels avec des pièces fortes aux motifs flamboyants. Le but est de souligner la féminité sans jamais effacer les femmes qui portent nos vêtements. »

La marque a séduit Kate Middleton

Un style qui a séduit des milliers de clientes dans le monde, dont Kate Middleton. Conquise, la duchesse de Cambridge porte régulièrement des pièces de la marque lors de ses engagements royaux. Une publicité gratuite qui contribue à la renommée de Sézane, dont plus de 40 % de la clientèle est étrangère. « Au départ, je ne me destinais pas à faire carrière dans la mode ! raconte Morgane. À 18 ans, après avoir passé mon baccalauréat en candidate libre, j’ai voulu m’inscrire dans une(...)


Lire la suite sur Paris Match