Sésame contaminé : le Sénat dénonce les failles des autorités de contrôle

Héléna Berkaoui
·2 min de lecture
Banque d'images du Sénat - Wlad Simitch Capa Pictures
Banque d'images du Sénat - Wlad Simitch Capa Pictures

L’alerte a été lancée en septembre 2020 lorsqu’un opérateur européen a détecté que des graines de sésame importées d’Inde comportaient des résidus d’oxyde d’éthylène. Cette substance classée cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction, est interdite pour les usages alimentaires dans l’Union européenne depuis 1991.

Dans un rapport publié par la commission des Affaires économiques, mercredi, le sénateur LR Laurent Duplomb fait état de l’ampleur de cette affaire qui met en lumière « la naïveté des autorités au sujet des importations de denrées alimentaires ».

Houmous, pains, huiles, biscuits… Cette substance se retrouve dans un très grand nombre de produits, y compris ceux issus de l’agriculture biologique. Le rapport cite même un haut fonctionnaire européen qui affirme que « la crise actuelle va bien au-delà de la crise du fipronil (scandale des œufs contaminés) de 2017 en matière de notifications ». Plus de 2 400 références ont été rappelées en France et ces rappels devraient continuer. Les contaminations sont anciennes, des lots datant de 2018 ayant été concernés par l’alerte. Il est à craindre que ces pratiques soient plus anciennes encore, indique aussi le rapport.

L’Inde est le principal fournisseur de sésame pour le continent européen et représente 60 % des approvisionnements en France. Si l’enquête est toujours en cours, « plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer la présence d’oxyde d’éthylène ou de son métabolite dans les contrôles, notamment celle d’un traitement préventif par fumigation désinfectante afin de réduire d’autres risques (présence de salmonelles) ou celle d’un usage du produit en tant que pesticide au stade de la production ».

Ces contaminations pourraient également toucher d’autres aliments : l’amarante issue de l’agriculture biologique, les mélanges d’épices indiens, les échalotes séchées indiennes où des résidus d’oxyde d’éthylène ont (...) Lire la suite sur Public Sénat

Autoroutes : une proposition de loi du Sénat veut encadrer la rentabilité des concessionnaires

Séparatisme : « Le gouvernement valide les sujets de l’extrême-droite », selon Elsa Faucillon

« Islamo-gauchisme » : « L’utilisation de ce terme n’est pas bienvenue », juge Cédric O

Vote par anticipation : « Il y a une instrumentalisation politique » des sénateurs, pour Cédric O

Navalny-Poutine, un défi 2.0